• Elle.

    Elle est là. Elle est revenue. Elle ne partira plus, maintenant. On dit tous ça. Mais au fond, elle n'est jamais vraiment partie.

    Le matin, une des premières choses que je fais est juste essayer de tenir debout. C'est bête, mais, c'est comme ça. Parfois je suis tellement fatiguée que j'ai peur de ne pas trouver la force de faire trois pas. Et puis il y a Elle, qui me freine. Elle a aidé l'angoisse et le doute à agrandir cet horrible vide dans mon intérieur, qui pèse tellement que je crois qu'un jour, il me fera trébucher. Si il n'y arrive pas seul, l'inconfiance que j'ai en moi l'aidera. Tu sais parfois j'ai l'impression qu'Elle les commande tous. Que depuis petite, c'est Elle qui est en moi et qui créer toutes ces mauvaises choses dans ma tête. Tu me diras que c'est facile de rejeter la faute sur Elle. Parce que oui, peut être que c'est de ma faute si tout est comme ça. De toute façon, ça l'est. Mais l'origine de tout ça? Tu crois vraiment que depuis petite je me m'auto-détruit inconsciemment l'esprit? Et qu'Elle est arrivée après, amenant anxiété et insécurité?

    Elle.  Elle me suis, dans la rue, dans les couloirs du lycée, et m'observe, là, tout près dans les salles de cours. Elle est sur un siège libre quand je vais au cinéma, et si il n'y a plus de place, Elle s'arrange pour rester, errant au dessus de têtes, cherchant sans doute une autre victime. A table, Elle ne vient pas me déranger, car Elle sait qu'en ce moment, j'aime discuter avec mes parents et ma soeur, le soir. Elle sait que c'est le seul moment où je me sens vraiment bien, depuis la semaine dernière. Bien sur, je ne dis pas tout, c'est impossible, ils n'entendent pas, ils ne savent donc pas qu'Elle attend patiemment dans ma chambre mon retour. Elle aime regarder par dessus mon épaule quand je lis ou fais mes devoirs. Elle fuit certains moments où j'écoute de la musique ou fais du piano, mais revient un peu plus tard. Pendant la nuit, Elle me rejoint dans mon lit. Et, quand j'arrive enfin à m'endormir, Elle s'endort près de moi, je crois. Parce que chaque matin, même avant d'ouvrir mes yeux, je sais qu'Elle est encore là.

    Et qui pourrait le voir? T'as beau paraître entouré de pleins de personnes, Elle est là et les autres ne voient rien même les proches, qu'ils soient loin ou pas.

    Elle n'est que Solitude. Mais c'est déjà beaucoup.

    Ama


  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Novembre 2015 à 08:33

    J'adore ton texte, et il décrit parfaitement bien cet état de fait dont personne ne se rend compte. Elle est vicieuse mais parfois nécessaire. On la fuit, on la rejette autant qu'on la cherche. Et pour moi, c'est quand elle n'est plus là que réellement on tombe. Tout dépend comment on la perçoit.

    En tous cas, j'te le redis, c'est un super texte, j'le trouve puissant.

      • Mardi 10 Novembre 2015 à 21:08

        Merci beaucoup pour ton commentaire. Oui c'est vrai, que parfois on a besoin d'elle, c'est l'a un aspect bien contradictoire mais bon, c'est comme ça ^^ Tout dépend de la personne, du contexte... 

         

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :